Devenez le king de l’open space

Chiffres clés, enjeux, tendances, métiers émergents… La branche Retraite Complémentaire et Prévoyance n’aura bientôt plus de secrets pour vous !


Entrez dans la danse

Réussir son entretien en trois temps trois mouvements, c'est possible !

Si vous en êtes là c'est que vous avez déjà rédigé un super CV et envoyé vos candidatures. Place à la dernière danse avant la victoire : l'entretien d'embauche. 
Voici 6 conseils pour briller sur la piste !

Répétez la chorégraphie

L’entretien de recrutement est une danse à deux mais avant d’entrer en scène, il va falloir commencer par répéter. Voici notre pas à pas pour réussir cette exercice. Replongez-vous dans l’offre d’emploi : vous devez faire corps avec les caractéristiques du poste et les compétences attendues. Vous devez connaitre vos futures missions, le vocabulaire du secteur, l’actualité de l’entreprise, etc… Il ne faut pas que le recruteur ai l’impression que vous êtes là par hasard. N’oubliez pas, si vous voulez danser, il faut connaître les pas.

Surtout, on n’oublie pas son tutu !

Autre conseil : entamez cette danse en étant bien équipé. Un calpin pour la prise de note, votre CV et lettre de motivation pour faciliter le travail du recruteur. Venir bien équipé, c’est envoyer un signal positif au recruteur sur ses compétences en matières d’organisation et d’anticipation. De même, adaptez votre tenue à l’événement et à la culture de l’entreprise… c’est vous l’étoile, il faut briller.

Ça commence par un solo

Au début de l’entretien, vient souvent la fameuse question « parlez moi de vous ». C’est votre moment, l’heure du solo. Vous devez parler de vous de manière positive, mettre en avant vos compétences et apprendre à tourner vos défauts en qualités. Ce n’est pas un mouvement facile mais à l’aide d’une pirouette, d’un pas de côté, vous pourrez toujours retomber sur vos pieds.

Place aux pas de deux

Dans un entretien de recrutement, certaines figures de couple sont imposées. Voici quelques exemples de questions récurrentes :

Qualités et défauts ? Pas de panique, pour les qualités misez sur vos soft skills. Pour les défauts, évitez les qualités déguisée telles que « trop perfectionniste » ou « trop dynamique » et tentez plutôt l’humour avec par exemple « la gourmandise »….

Pourquoi souhaitez vous quitter votre poste actuel ? La question peut-être fatale… faites un saut de chat en répondant que vous souhaitez faire évoluer votre carrière ou que vous aviez envie d’un nouveau challenge.

Où vous voyez-vous dans 5 ans ? la figure classique. Renseignez vous sur l’évolutivité du poste et sur les passerelles avec les autres métiers de l’entreprise. A vous de trouver le juste équilibre en réalisme et ambition !

 

Gardez le rythme

Depuis le début de l’entretien, on parle de vous et du poste à pourvoir, il est temps de faire danser notre recruteur. N’hésitez pas à poser des questions. Cela permet de clarifier certains points tout en montrant votre motivation et votre proactivité. Voici quelques points à aborder :

  • Feedback : Qu’est ce qui a attiré l’attention sur mon CV ?
  • Organisation : Comment s’organise le télétravail ?
  • Ambiance : Y’a-t-il une bonne ambiance au sein de l’équipe ?
  • Autonomie : Quelle est la culture managériale ?

Et si la question n’a pas été posée, n’hésitez pas à parler de salaire.

Le grand final

Les projecteurs vont bientôt s’éteindre. Avant de quitter la piste, pensez à demander quelles sont les prochaines étapes du recrutement et les délais de réponse.

 

Et bien évidement, pensez à saluer votre partenaire en sortant mais aussi en rentrant chez vous, par le biais d’un mail ! 

 

En cas de réponse négative, n’hésitez pas à demander un feedback au recruteur pour améliorer vos prochaines candidatures.

Allez, on se motive, on fait sa lettre